Forum d’entraide des sentinelles

Sentinelles-LOGO-H-Noir

 

Bienvenue sur le forum des Sentinelles_fédération de compagnies professionnelles du spectacle vivant.

Ce forum est un outil collaboratif d'entraide, d'information et de débat. Pour garantir sa bonne marche dans le respect des valeurs et des objectifs de la fédération, celui-ci est modéré par ses membres actifs. Quelques que soit la nature ou le sentiment de vos commentaires, nous vous demandons de bien vouloir  respecter les règles de bienséances, de vous conduire avec civisme et légalité, d'être toujours respectueux dans vos propos et, ce serait très agréable, d'y ajouter une touche artistique ou poétique...

Nous vous prions de porter attention à :

  • ne pas citer de noms des personnes physiques pouvant être concernées par vos commentaires.
  • bien signer en votre nom ou celui de votre compagnie les messages que vous écrivez.
  • toujours rester dans un esprit constructif et de ne pas vous résoudre à la simple dénonciation.

Vos contributions ont pour objectif d'inventer ensemble "la production équitable" de demain. Cela ne sera que si ce forum est utilisé comme un outil de réflexion, de partage et non comme un mur de réseau social à "étalage d'âmes et d'humeurs"....

Nous, les modérateurs, membres des Sentinelles, comédiens, administrateurs, metteurs en scènes, etc,  comme vous, espérons ne pas avoir à vous voler dans les plumes, ni à les gommer ! A vos encriers numériques, donc. Au plaisir de vous lire et d'échanger ensemble.

Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Le juste prix

Pages12

Hello LGDO,

merci pour votre participation au débat.

Votre calcul est tout à fait juste, mais je dois dire que votre conclusion, en revanche, l'est moins.

Oui, Bouffon = 6000 = 50PlacesAvignon avec le 100e de référence.

Mais ce raisonnement 'oublie' qu'un théâtre au Off n'a pas qu'un créneau par jour mais 9 voire 10 pour certains, donc on compare 60000e à 6000e finalement sur le mois.

Alors certes, certains coûts sont linéaires en nombre de créneaux (présence de régisseur par exemple), mais de gros coûts (dixit les théâtres eux-mêmes) comme la location des murs, sont fixes. Donc on ne peut comparer quelqu'un qui loue une fois par soir (et pas tous les soirs) à quelqu'un qui loue 10 créneaux par jour.

Je suis Trésorier des Sentinelles, mais ce n'est pas pour cela que je biaise mon raisonnement ou que je veux dénoncer quoi que ce soit. Si le Bouffon a des prestations dont il faut discuter la qualité, tout est ouvert, car Les Sentinelles ce n'est pas seulement le Off, c'est tous les soucis des compagnies en France (et ailleurs mais nous n'avons pas tant de bras...). Mais là, ce n'est pas le cas : le Bouffon n'est pas comparable à Avignon, et l'attaquer semble assez stérile dans notre combat pour améliorer les conditions du Off.

Je vais même plus loin : le but des Sentinelles n’est pas de s’opposer à ce qu’un théâtre fasse de l’argent, c’est très bien qu’une entreprise marche et fasse des bénéfices évidemment, nous essayons juste de donner plus de voix aux petites structures, de rééquilibrer les forces, et de dénoncer (certes) les abus, car certains, oui, jouent sur la désinformation des compagnies pour fournir un rapport qualité-prix désastreux. Nous ne sommes pas là pour combattre les théâtres, nous sommes là pour mieux informer les compagnies, mutualiser les moyens, rationnaliser leurs coûts, et pour trouver avec tous les acteurs du secteur culturel, dont les théâtres privés, des moyens de mieux vivre en symbiose.

Laurent

Bonjour Laurent,

Vous avez raison c'est bien compliqué de comparer une ville comme Paris et d'autres villes. Une ville comme Paris où il y a du monde toute l'année et là dans notre cas de discussion une ville d'Avignon souvent déserte en dehors du festival et touristes d'été.

Il est difficile de comparer toutes salles de France (ou presque) avec Paris qui peuvent ouvrir toute l'année 7/7, diversifier leurs activités (cours, stages, répétitions, expositions...)

Effectivement compliqué de mettre 9 à 10 créneaux par jour à l'année et ce quelque soit la ville, en dehors des fameux festivals, où étrangement nous nous ruons toutes et tous.

Il existe pourtant une solution pour améliorer tout ça. Avoir son propre théâtre et en ses lieux y appliquer la politique de son choix.

J'espère que nous aurons la chance de voir les Sentinelles tenir une ou plusieurs salles de spectacles lors du festival et donner cet élan dont nous semblons tous avoir besoin.

Ne dit on pas : on est jamais mieux servi que par soi-même.

Vous évoquez ceci : "le but des Sentinelles n’est pas de s’opposer à ce qu’un théâtre fasse de l’argent, c’est très bien qu’une entreprise marche et fasse des bénéfices évidemment"

Si c'était une tendance, pensez bien qu'il n'y aurait que des théâtres, partout, à tous les coins de rue. Les théâtres qui font de l'argent (et ce quelque soit la ville), sont rares, très rares. Surtout si privés et sans aucune aide. Nous les voyons passer de mains en mains, changer de nom ou de direction, nous entendons des artistes "propriétaires" dire remettre de l'argent chaque année car théâtre/salle en pertes et pour que l'aventure continue... et ne parlons pas des nombreuses salles qui ferment laissant des ardoises aux compagnies/producteurs...

N'étant malheureusement pas de la partie cette année, je vais suivre votre projet et en espérant quoi que le doute m'habite, qu'au delà d'énièmes pétitions, de véritables avancées avec une présence réelle et forte des compagnies à votre mouvement.

Bon festival à vous en tout cas.

 

 

 

 

 

Merci !

Pages12